Élégance Rosé 2019 – Nos vins rosés « coup de cœur » de l’année !


L’Été est là, les hautes températures nous le rappellent. La rédaction de la revue des Hautes Exigences vous invite dans l’univers du vin rosé, un univers tout en nuances où les instants ne se résument ni à l’Été, ni à l’apéritif. Comme le rosé possède sa culture et qu’il faut savoir s’éloigner des préjugés, nous vous invitons à (re)découvrir notre dossier « Comprendre le vin rosé » afin de faire glisser au loin les fausses idées reçues de cette couleur de vin qui a tant changé en moins de dix ans. 


     On se rappelle de l’explosion phénoménale qu’a connu le rosé sur la dernière décennie. L’engouement, la passion mais aussi son évolution autour de la robe. À l’époque où le rosé était encore méconnu, l’intuition de Régine Sumeire (Château la Tour de l’Évêque et Château Barbeyrolles) en 1985 autour de la robe Pétale de rose est devenue une évidence qui s’est propagée aux vins rosés de Provence. Le pressurage direct, Ode à une couleur plus pâle, moins soutenue, a fait du chemin, jusqu’à devenir une pseudo norme recherchée sur quasiment l’ensemble du territoire français. Du vignoble Bordelais en passant par ceux des régions du sud, jusque dans les vallées de la Loire et du Rhône, la robe s’est éclaircie. Pour certains, plus le rosé sera clair, plus il sera qualitatif, cependant nous savons pertinemment que ceci est faux. Cet effet de mode du rosé clair a commencé à nous dévoiler ses limites depuis quelques années. 

Au sein de la rédaction, nous nous rappelons de l’époque où l’on attendait une année ou deux avant d’ouvrir une bouteille de vin rosé, voire plus en fonction de l’appellation. C’était le cas du Bandol, du Claret, du Tavel et des grandes cuvées de diverses appellations. Aujourd’hui, la garde semble avoir disparue, tout comme les robes soutenues. Doit-on s’en inquiéter ? Nous ne le pensons pas. La couleur, à contrecourant depuis quelques années est en train de récupérer du terrain pour notre plus grand plaisir. Volonté parfois isolée mais assumée, celle-ci perpétue la transmission d’un Savoir-Faire qui n’est finalement pas prêt de s’éteindre.

On replace le vin rosé dans des instants de dégustation. Non, il n’est pas qu’un vin d’été, les grands Tavel et Bandol nous le rappellent. Le rosé est comme le rouge et le blanc, certains sont à boire rapidement quand d’autres peuvent patienter quelques années pour nous dévoiler leur superbe. Ceci dépend toujours toujours de la volonté du vigneron, du domaine, du château, surtout si celui-ci ne laisse pas la porte ouverte aux sirènes du moment. 


Vers les Limites du Rosé


Lorsque nous regardons les nouvelles cuvées qui se lancent en 2019 à des prix atteignant des sommets, nous sommes en droit de se poser quelques questions. Est-ce que le prix est justifié ? En dix ans, le prix des rosés a grimpé en flèche. Certaines cuvées deviennent aussi chères que des bouteilles de Champagne… Nous pouvons le comprendre sur des cuvées de prestige ou de garde mais au delà de 20 euros et sans garde, lorsque le château ou le domaine devient marque, nous avons de plus en plus de mal à digérer le prix. Si dans le cadre des vins effervescents rosés, nous pouvons comprendre qu’il y ait du vieillissement en cave, des coûts particuliers de bouteille, de stockage mais dans le cadre du vin tranquille, l’incompréhension nous guette. 



Nos Rosés Coups de Cœur de l’Année 2019


La rédaction a sillonné les plus belles régions de France à la recherche de vins rosés de « caractère », emblématiques d’un terroir et d’un Savoir-Faire mais exprimant parfois aussi une certaine liberté. Bonne découverte !



P’tit Ferret 2018 IGP Atlantique

SARL Xavier DUBOIS – 110 Avenue de Libourne – 33870 VAYRES

+33 6 63 64 58 18


Xavier Dubois, des vignobles Dubois, signe ici une cuvée inspirée par le style « Provence » ou plutôt du pressurage direct réussi. Ne cherchez pas la lourdeur, ce petit rosé plaisir du Bordelais issue du Merlot et du Cabernet est une petite pépite loin de l’opulence. Son nez séduit par des fruits bleus portés un délicat floral. La bouche dévoile une jolie fraîcheur légèrement zestée avant d’embrasser une minéralité salivante qui se conclue sur les fleurs du nez. On l’aime à l’apéritif et même pour accompagner les mets de l’Été. Son prix est doux, entre 9 et 10€.


La Dune 2018 IGP Landes, Domaine de Bachen, Famille Guérard 

Les Prés d’Eugénie – Maison Guérard –40320 Eugénie les Bains, Landes – France
+33 (0)5 58 05 06 07

C’est une véritable pépite que vous pourrez découvrir en exclusivité boutique chez le Repaire de Bacchus à 14€. Pour les amateurs de Haute Gastronomie, le Domaine de Bachen est la propriété du grand Chef triplement étoilé Michel Guérard qui brille avec son institution, Les Près d’Eugénie. La particularité de ce domaine ? Sa proximité avec l’Océan qui en fait le premier vin de l’Atlantique! Né de la rencontre en Eléonore Guérard et Lionel Osmin, ce grand rosé ne peut taire son terroir. Dès son nez, on embrasse les embruns qui flirtent avec les fruits frais à noyaux dans un caractère finement zesté. En bouche, c’est sa tension qui est une grande séductrice, à la fois filigrane et portée par l’iode, son salivant nous entraîne de l’apéritif en passant par les grandes tables, les mets de la mer sont les bienvenus.



Domaine Ollier Taillefer – Les Collines 2018 – Faugères Rosé

Route de Gabian 34320 FOS
+33 4 67 90 24 59

Françoise Ollier nous entraine dans la gourmandise d’un Faugères rosé idéal pour l’Été avec ses Collines 2018. Son nez joue la retenue avec des petits fruits rouges, notamment une framboise ancienne qui vibre délicatement dans un esprit salin où les garrigues viennent apporter un peu de complexité. Côté bouche, on adore son onctuosité et sa belle matière qui se pare de fraîcheur sans en perdre le salin et ses grands amers qui laissent présager à cette cuvée une garde d’une à deux années. On l’aime de l’apéritif à la table, sur de la cuisine méditerranéenne et pour les plus curieux, on la ressort pour la fin d’année 2019, vous verrez, ça vaut le détour. 11€10 chez Les Grappes.


Domaine Les Mille Vignes – Rosé 2018 – IGP Aude

24 Avenue San Brancat 11480 La Palme
 +33 6 07 75 58 68

Avis aux amateurs de Grands Vins, le Domaine des Mille Vignes est fait pour vous. Valérie Guérin perpétue son Savoir-Faire autour des Hautes Exigences pour nous livrer toujours des vins d’exception, dont l’âme ne cesse de vibrer millésime après millésime. Celle qui n’hésite pas à sélectionner ses plus belles parcelles pour le rosé, ne cède à aucune sirène et vinifie le tout tel un grand blanc issue de ses quatre cépages emblématiques: le Mourvèdre, le Grenache, le Carignan et le rare LLedoner Pelut. Au nez, nous comprenons immédiatement que nous sommes sur un rosé « Hors-Temps ». L’énergie qu’il dégage impose déjà la garde. Il joue de la discrétion des petits fruits rouges pour une trame gourmande mais dévoile un univers bien plus complexe. Les épices, les fleurs et les garrigues lui apportent une classe folle. En bouche, c’est son énergie et sa vitalité qui surprend. Ce vin va aller loin. Son élégance est incroyable tout comme son toucher et sa minéralité séductrice. On se laisse envoûter par sa finale longue, persistante, un brin croquante tout en se disant qu’un rosé de garde comme celui-ci s’oublie au moins deux trois ans en cave. On l’imagine à merveille sur du gibier à plume mais rien ne vous empêche d’être créatif. La soie a un prix, 35€ mais pour une fois, nous sommes totalement d’accord. 


Mas Seren – Étincelle Nomade 2018 – IGP Cévennes 

1820 route de saint Jean du Gard – 30140 ANDUZE 
+33 6 79 41 13 29

Direction les Cévennes avec le Mas Seren, la propriété d’Emmanuelle Schoch et ses cuvées de caractère. Cette année nous avons été séduit par son Étincelle Nomade 2018. Il faut dire qu’il est dur de résister à la gourmandise de son nez de fruits frais et exotiques où l’ananas rencontre les agrumes au travers d’une bouche onctueuse, bercée par les beaux amers. C’est désaltérant, c’est frais, ça appelle aussi bien l’apéritif qui les poissons et surtout, on peut consommer cette cuvée toute l’année. On a même hâte de la consommer à l’Automne ! En plus son prix est tout doux à moins de 10€



Clos Saint-Michel – Tendance Caladoc 2018 – IGP Méditerrannée

Vignobles Franck & Olivier Mousset – 2505 Route de Châteauneuf-du-Pape 84700 Sorgues – France
+33 4 90 83 56 05

Tendance Caladoc ? Une cuvée toujours aussi atypique et plaisante de la vallée du Rhône avec cette rencontre du Malbec et du Grenache en rosé. Rendez-vous dans un univers profond de fruits rouges à noyaux qui embrassent les fruits exotiques dans une pointe florale. La bouche se présente à vous ample, avec une délicate tension nous entrainant sur un salivant entre zestes et épices douces. Un rosé qui appelle la table. Parfait à l’apéritif, il sera parfait sur des travers de porcs au chou salé. Prix conseillé 13€


Domaine Gondard-Perrin – Secret de Femme 2018 – Vin de France

Les Cochets – 4, rue René Boudier 71260 Viré
+3 85 33 12 47

Le Domaine Gondard-Perrin est un domaine de Viré-Clessé de talent que nous suivons avec attention depuis plusieurs années. Cette année, la cuvée « Secret de Femme » nous a séduit. Ce rosé de gamay est loin des stéréotypes véhiculés par le rosé classique. Celui-ci possède une belle garde, est bouché à la cire et nous prouve qu’il n’y a pas de région spécifique au vin rosé mais plutôt une multitude de compréhensions de la couleur rosé. Au nez, c’est une myrtille pleine de peps qui nous accueille dans un bal floral tandis que les fruits rouges font leur entrée. La bouche onctueuse dévoile de sublimes amers en flirtant avec une minéralité filigrane folle. Quelle classe et quelle élégance ! On imagine les viandes blanches l’accompagner à merveille mais soyons fous, osons le thons, osons les gibiers et même un foie-gras. 


Domaine de l’Odylée – La Fougueuse 2018 – Côtes du Rhône

1542 Route du Plan de Dieu 84150 Violès
+33 4 90 30 01 03 / +33 6 80 21 55 21

Bienvenue à Violès dans les Côtes du Rhône. Odile et son Domaine de l’Odylée essaye depuis ses premiers millésimes de nous dévoiler des vins qui lui ressemble. Cette année, son fougueux rosé nous a séduit. Son nez dévoile un caractère minéral presque iodé qui rencontre la chair de la cerise fraîche dans un bal zesté qui nous emporte dans un floral froid mais onctueux. En bouche on retrouve les fleurs et les garrigues sur des zestes frais. On aime cette cuvée de l’apéritif à la cuisine provençale en passant par la cuisine japonaise au prix de 9€50.



Domaine D’Eole – Souffle d’Eole 2018 – IGP Alpilles – Sans sulfites ajoutés


Quel bonheur ce Souffle d’Eole ! Ode à une minéralité tendre, on se laisse séduire par la gourmandise des petites fraises sauvages des bois qui rencontrent le juteux du fruit jaune à noyaux dans un registre floral. La bouche dévoile un peps vibrant autour de la fraise et des petits fruits rouges. Cette même fraise qui embrasse une minéralité très classe avec un salivant divin. Petit bonheur de l’apéritif, il va merveilleusement bien sur l’aïoli et sur des gambas flambées. 


Carpe Horam by Saint Martin 2018 – IGP Méditerranée


Carpe Horam by Saint-Martin est un rosé élégant où les fruits jaunes prennent des accents de pêches de vignes dans un soupir amandé porté par les pinèdes des alentours. La bouche dévoile une belle fraîcheur portée par une tension minérale qui en appelle les moments de partages, de rencontres. Un rosé d’Été par excellence, bien fait, qui replace la couleur dans son esprit le plus estival, recentré autour de l’instant. Il ira également à la table, encore faut-il que la bouteille ne soit pas déjà vide. 


Studio by Miraval 2018 – IGP Méditerranée


Quand le prestigieux Miraval s’offre une nouvelle cuvée, on pourrait dire que Brad & Angelina se retrouvent dans le Studio imaginé par la Famille Perrin (Château de Beaucastel) alors qu’ils ne sont même plus ensemble. Séparés, oui, sauf dans cette propriété de Côtes-de-Provence située à Correns dans le Var. Cette cuvée joue la séduction opulente à coups de fruits rouges bien gourmands, le tout relevé de petits zestes frais, la bouche se veut minérale et dévoile un univers presque salin sur un jeu de zestes. Comme quoi, au delà de la séparation, à défaut de partage à deux, on s’offrira ce Studio en terrasse pour prendre le soleil. Cela tombe bien, on le trouve au Repaire de Bacchus d’à côté.


Réserve de la Famille Sumeire 2018 – Coteaux d’Aix en Provence


Bonne nouvelle pour nos lecteurs, ce rosé, vous devriez le trouver sur tout le territoire français. La famille Sumeire est connue pour la qualité de ses vins, on pense notamment au Château l’Afrique, au Château Coussin ou encore au Château Maupague, des emblèmes de Côtes de Provence & Côtes de Provence Sainte Victoire . Ce rosé, qui est le plus trouvable de notre sélection, nous embarque dans les Coteaux d’Aix-en-Provence. Des qualités, il n’en manque pas. Son nez est délicat, séducteur et élégant porté par les petites baies sauvages et fruits frais dans un soupçon de poivre blanc. En bouche, c’est zesté, ample avec une belle minéralité en filigrane avant d’embrasser une finale florale. On l’imagine de l’apéritif à la cuisine japonaise et asiatique. Une cuvée à prix tout doux.


Château Saint-Roux 2018 Côtes de Provence

Route départementale 17, Route de la Garde Freinet – 83340 Le Cannet des Maures
+33 4 98 10 02 61

C’est une jolie découverte! Ce château en conversion bio nous dévoile une cuvée gourmande portée par les fruits rouges, notamment la fraise, qui rencontrent les fruits bleus. La bouche est tendue, minérale, quelque peu opulente tout en conservant un salivant finement mentholé. Comment ne pas l’imaginer sur des tajines ou de la cuisine orientale ? 



Domaine d’Éole – Rosé 2018 – Coteaux d’Aix-en-Provence

Route de Mouriès – Chemin des Pilons – 13810 Eygalières
+33 4 90 95 93 70 

Le Domaine d’Eole est situé au pied des Alpilles. Il nous livre cette année un coteaux d’Aix-en-Provence exceptionnellement gourmand qui embrassent les fruits jaunes à noyaux bien mûrs et les fraises dans un vent à la fois exotique et floral. La bouche nous emporte dans une tension minérale et un salivant terriblement séducteur qui se pare de grands amers et d’une magnifique et longue finale entre fleurs & zestes frais. On l’adore à l’apéritif, sur les grillades de légumes et encore plus sur la cuisine exotique. Un must de l’Été!


Château Malherbe – Pointe du Diable 2018 – Côtes-de-Provence

Route du Bout du Monde – 83230 Bormes les Mimosas
+33 4 94 64 80 11

À deux pas de l’iconique propriété présidentielle du Fort de Brégançon, trône le Château Malherbe. Dans cet Eden d’eaux turquoises aux accents de Paraíba orné de pins d’Alep, se dresse le terroir de la Pointe du Diable, un terroir que la Famille Ferrari a bien compris. La mer n’est qu’à quelques mètres et on sent au nez de cette cuvée que la proximité avec celle-ci joue la carte du micro-climat. Caractère salin et herbiers de posidonies séchés au nez de ce rosé de saignée qui introduit ensuite les fruits juteux à noyaux dans un soupçon mi-garrigues, mi-épices. La bouche est ample, séduit par sa tension tandis que son caractère salin reprend le dessus pour porter son salivant en majesté. On aime ses grands amers et sa classe. Rosé de gastronomie, on l’imagine sur les produits de la mer et les salades, encore faudrait-il qu’il survive à l’apéritif. Cette cuvée ne manque pas d’énergie, oubliez-là en cave pour la ressortir pour l’Été 2020, vous ne le regretterez pas.


Château de Saint-Martin – Grande Réserve 2018 – Côtes-de-Provence Cru Classé

Route des Arcs – 83460 Taradeau
+33 4 94 99 76 76

Adeline de Barry nous livre chaque année de délicieuses interprétations du Côtes-de-Provence. Son Château de Saint-Martin à Taradeau fait parti des « Crus Classés » de Provence et possède définitivement un grand terroir à blanc. Cela tombe à pic car ce grand terroir à blanc transpire sur les rosés pour notre plus grand plaisir. Laissez-vous séduire par la Grande Réserve 2018. Son nez nous emporte dans la subtilité du fruit exotique qui rencontre le brugnon dans univers floral entre douceur et gourmandise. Ce jeu de séduction continue avec une bouche ample, gorgée de fraîcheur jouant sur une minéralité envoûtante où le yuzu et la griotte apportent du peps à la finale portée par de beaux amers floraux. On l’imagine sur des poissons, sur des viandes blanches et bien naturellement à l’apéritif.


Nos Champagnes Rosés de l’Été


Champagne Delamotte Brut Rosé


La Maison Sœur de l’élitiste Salon nous dévoile un beau champagne rosé de Saignée qui nous embarque dans un univers très pure où la tension nous accueille dès le nez. Les petits fruits rouges embrassent le juteux des fruits jaunes avant de plonger dans un univers floral porté par de douces épices. Côté bouche, on aime sa rondeur et sa minéralité qui n’en oublie pas le fruit tout en flirtant sur des fleurs anciennes dans un bal de fraîcheur. Sa finale ne manque ni de salivant, ni de fraîcheur et inscrit cette cuvée en gastronomie. On l’aime à l’apéritif mais surtout sur des viandes blanches et même un tataki de thon. 


Champagne Edouard Brun Brut Rosé 1er Cru 


Connaissez-vous les champagnes Edouard Brun ? Au delà de la confidentialité de leurs champagnes, toutes les cuvées de la Maison dévoile un caractère non pas de champagne d’apéritif mais de vins de Champagne. À l’image de ce Brut Rosé 1er Cru issu d’un assemblage de Pinot Noir et de Chardonnay d’Ay vinifié en blanc avec un ajout de Pinots vinifiés en rouge. Le résultat en est un vin de connaisseurs, tout d’abord vineux, entre fruits bleus et essences de fleurs anciennes dans une complexité faussement pâtissière qui joue sur les épices douces dans une pointe aérienne. Côté bouche, on aime sa fraîcheur, sa matière et son salivant quasi iodé qui ne nous quitte plus. Comment ne pas l’imaginer sur des plats de caractère ? Gibiers à plume et même à poil, sa mâche semble être un tout terrain. C’est un champagne de connaisseur, il se peut que les néophytes aient du mal à le comprendre cependant, il n’y a aucune raison de s’inquiéter.


Champagne Perrier-Jouët Blason Rosé


En voilà une belle Maison de Champagne. Confidentielle au sein de groupe Pernod-Ricard, la Maison Perrier-Jouët n’a jamais manqué de finesse, ni d’élégance. Avec son Blason Rosé, elle nous entraine dans un univers à la fois généreux et mature où le Champagne Rosé Brut s’exprime en Hautes Bulles. Au nez, les petits fruits rouges rencontrent la gourmandise du fruit exotique tout en effleurant la mandarine bien mûre dans un bal floral. En bouche, la fraîcheur est reine avec une tension minérale ravageuse des cœurs et une complexité qui invite ce blason rosé sur les belles tables et beaux mets. On l’oublierait même quelques années en cave. De l’apéritif en passant par les poissons fins, les possibilités pour accompagner cette cuvée ne manquent pas, soyez inspirés.


par Thomas Bergen & Aurélien Duffo pour les commentaires – Juillet 2019 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *